Catégorie : chroniques

Notre-Dame de Paris cathedral and Emperor Nero’s ghost …

Notre-Dame de Paris cathedral caught fire a month ago now…. And had it not been for the courage and the determination of the firemen, it would have burnt down entirely. It was a near thing. Laurent Nunez, Delegate Secretary of State of the Interior actually stated : « It had been a matter of less than 15-30 minutes. » So it is a miracle that Notre-Dame is still standing today. That President Macron ordered the arson or that it was triggered by Daech and its supporters, I cannot pretend to say. Though in my hatred of both, I would gladly find them equally

Continuer la lecture

Notre-Dame en feu : le spectre de Néron …

Le lundi 15 avril 2019, vers 18h 50, les flammes qui ravageaient Notre-Dame étaient visibles à l’œil nu dans le ciel de Paris. Alors que Notre-Dame brûlait encore et que les pompiers poursuivaient leur bataille titanesque, une enquête fut ouverte par le parquet pour «destruction involontaire par incendie», ce que le nouveau procureur de Paris, Rémy Heitz, pour qui «rien dans l’état ne va dans le sens d’un acte volontaire», a confirmé dès le lendemain en soulignant que la piste accidentelle était privilégiée. Une enquête qui finit avant d’avoir débuté, voilà qui est étrange. Pour ne pas dire suspect. Pourtant

Continuer la lecture

Non, on ne change pas de cap !!

Le 1er ministre était l’invité du 20 heures de France 2, le dimanche 18 novembre. Edouard Philippe a soutenu que le cap resterait inchangé.  Édouard Philippe a assuré dimanche avoir entendu “la colère” mais aussi “la souffrance” exprimée samedi par les “gilets jaunes”, mais “le cap est bon” et “nous allons le tenir”, a-t-il déclaré à France 2. Le 8 décembre, c’est le prix Nobel d’économie, Jean Tirole, qui exprime son sentiment sur la colère des gilets jaunes et va jusqu’à affirmer que non seulement une hausse du SMIC n’est pas désirable ( c’est sûr que moins de 1200 €

Continuer la lecture

Le Grand Forçage

2017 : LE GRAND FORÇAGE Ces élections présidentielles de 2017 auront été un cauchemar. Je ne reviendrai pas ici sur l’affaire Fillon et ses divers rebondissements, ni même sur les arguments des divers candidats, seulement sur le sentiment que j’ai eu de m’être réveillée au lendemain de la victoire de Macron avec la gueule de bois. Et je ne crois pas avoir été la seule. C’est un peu comme si, au lieu de participer à une élection présidentielle, on avait eu droit à un jeu truqué d’avance. Je ne veux pas formuler de grandes théories, seulement parler de ressenti. Le mien,

Continuer la lecture