Catégorie : Chroniques

Sibeth N’Diaye

                             Sibeth N’Diaye, l’humoriste malgré elle. Ah, Sibeth ! Quand enfin le néant se la réappropriera ce qui ne saurait tarder maintenant qu’elle ne fait plus partie du gouvernement, je pense que pendant quelques temps, elle nous manquera. On dira : « Ah ! Du temps de Sibeth… » et on se mettra à rigoler. On en inventera, on lui prêtera même des mots qu’elle n’a jamais eus, persuadés qu’elle l’aurait pu si seulement on lui en avait laissé l’opportunité ; on prendra des airs supérieurs vis-à-vis de ceux qui ne l’auront pas connue. Il suffira de dire : « Une fois, Sibeth a dit que…. » pour que tout

Continuer la lecture

Nouvel Ordre Mondial

 » We don’t live in a dictatorship thankfully. We only live in Inverted Totalitarianism — ruled by the anonymous corporate state. » (citation trouvée sur les réseaux sociaux, auteur inconnu de moi) Le mois dernier, en plein confinement, le concept du Nouvel Ordre Mondial s’imposa à moi. Ce fut un message sibyllin d’un ami qui attira mon attention : « Le Covid, c’est parti du N.O.M. Leur dernière arme. » Kezako ? Quelques textos plus tard, j’avais la réponse. Mais je n’étais guère plus avancée, alors j’ai cherché parce que cette ingérence mondiale commençait à me parler. Moi, ce Covid, j’avais le sentiment qu’on aurait pu

Continuer la lecture

Et si Michelle Obama était un homme?

Je ne veux pas revenir sur la controverse, à savoir si oui ou non sont vraies les photos prises de Michelle Obama qui semblent la pourvoir d’attributs masculins. Je ne veux pas non plus polémiquer sur les propos de Joan Rivers, l’animatrice de télévision, selon lesquels Michelle Obama est un transgenre ni sur le fait que Barack Obama ait appelé sa femme « Michael » lors d’une cérémonie officielle. Non. Le but est ici de s’interroger. Et si Michelle Obama était un homme, au final, ça changerait quoi ? On peut dire : absolument rien. Nous ne sommes ni homophobes ni remplis de

Continuer la lecture

Obamagate

La France, et plus largement l’Europe, se moquent de Donald Trump qui passe pour désaxé. Aussi quand il a sorti ce qu’il croyait être sa carte maîtresse dans sa réélection, la prétendue « Obamagate », ce fut un concert de railleries. Certains appelèrent ça « la dernière fable de Trump », d’autres « sa dernière lubie ». Aucun journal français ne fut tendre envers le président américain. Je dois dire que j’ai, au début, fait partie du lot des railleurs, puis je suis tombée sur des voix dissidentes qui prétendaient que des révélations allaient sortir. Alors j’ai cherché. On ne peut en vouloir aux sceptiques tant

Continuer la lecture

Une pandémie contre le peuple

     ( photo prise à Marseille, sur la Plaine, 2019)                         Macron : une pandémie contre le peuple. Je me suis demandée, à mesure que le temps passait, si Macron était maléfique ou tout bonnement incompétent lors de cette crise du coronavirus. Car les ordres, contre-ordres et revirements se sont succédé. Avant le 15 mars : décision sidérante et inopinée (arrêté du 13 janvier 2020) de classer la chloroquine parmi les “substances vénéneuses” par la ministre de la Santé Agnès Buzyn alors que la nivaquine est donnée par les médecins de

Continuer la lecture

Raoult et les pompiers…

Hier, 30 avril, sur BFMTV, il y avait l’entrevue entre le Professeur Raoult et la journaliste de BFMTV, Apolline de Malherbe. Il est rare qu’une jolie femme soit antipathique. Mais dame Apolline a réussi ce tour de force. C’est très curieux d’ailleurs. Une jolie femme est souvent présentée comme évaporée, stupide, légère, écervelée ou au contraire mesurée, intelligente, spirituelle, talentueuse, calculatrice, femme fatale… mais jamais antipathique. Chez elle, ce doit être l’insolence de classe sans doute. Apolline de Malherbe est donc arrivée à Marseille et ayant posé un pied sur le Vieux-Port, déclara avec un gloussement supérieur qu’à Marseille vraiment,

Continuer la lecture

Fermez vos gueules !

Les injonctions à « fermer sa gueule » se sont multipliées cette toute dernière année. Je ne prendrai que le créneau avril 2019 – avril 2020, ce qui prouve, une fois encore, à quel point nous tombons vers un totalitarisme qui ne se cache même plus. Quand, alors que le feu faisait rage et menaçait de détruire Notre-Dame le 15 avril 2019, on a entendu le procureur de la République Heitz affirmer qu’il s’agissait d’un accident, le fait était en soi surprenant car c’était nier la possibilité d’un attentat. Que les résultats de l’enquête qu’on nous avait promise se fassent encore attendre

Continuer la lecture

De la taxation des vivants et des morts

La nouvelle est tombée aujourd’hui. On ne sait plus où mettre les corps dus au coronavirus. Alors on a eu l’idée géniale de les mettre à la place de la viande dans les Halles de Rungis.  Un entrepôt du marché de Rungis a été réquisitionné pour accueillir des défunts, jusque là, que dire ? On avait même parlé de les entreposer dans les patinoires, alors les halles… pourquoi pas? Ce qui déprime surtout, c’est d’imaginer ces milliers de corps qu’on parque sans que leurs proches aient pu leur rendre un dernier hommage, sans que les mourants aient pu dire adieu

Continuer la lecture

Vrai ou faux ? Faites le test !

Le 3 avril 2020, déclaration martiale de Sibeth N’Diaye, la porte-parole du gouvernement : « Nous avons réuni avec Cédric O et Adrien Taquet les plateformes numériques pour faire le point sur la lutte contre les fausses informations et les contenus haineux, en forte hausse durant cette crise sanitaire. La bonne information et la protection de tous sont notre priorité. » Alors la loi Avia ne suffit pas apparemment. Elle va avoir du boulot, la Sibeth. Si j’avais le bonheur exquis de la connaître, je lui ferais passer ce petit test. Juste pour lui faire remarquer que dans le monde LREM qui est

Continuer la lecture

Un mois de février intéressant

« Puissiez-vous vivre des temps intéressants! » malédiction chinoise Ce mois de février 2020 m’a paru très intéressant. Mais corrigez-moi si je me trompe. La France en route vers une république islamique ? Le mardi 18 février, Macron s’est rendu à Mulhouse pour tenir un grand discours sur ce qu’il ne nomme pas du communautarisme mais du séparatisme : « Je dis juste que, chez nous, l’islam politique n’a pas de place ». Las ! Une femme se glisse tout près du chef de l’état. Elle est enrubannée et enfile ensuite un bas de voile qui lui cache intégralement le visage. Macron et ses gardes du corps

Continuer la lecture