Catégorie : Morlocks

Délicats coups de cœur présidentiels…

LES DÉLICATS COUPS DE CŒUR DE NOS PRÉSIDENTS MORLOCKS C’est à croire que nous avons élu nos trois derniers présidents de la République, non sur leurs capacités à diriger le pays avec en tête le bien supérieur de la nation, mais bien sur leurs qualités à semer la discorde, saper les fondements même de la démocratie, privilégier les ultra-riches au détriment de tout un peuple, détruire tous les acquis sociaux, dynamiter l’idée même de collectivité et laisser libre cours à leurs délicats coups de cœur qui sont comme autant de coups de canifs au cœur de la République. De Sarkozy, on

Continuer la lecture

Qu’est-ce qu’un Morlock ?

Le terme de Morlock vient de l’ œuvre de science-fiction de H.G Wells : « The Time Machine » : Pour ceux qui n’ont pas lu le livre, en voici un bref résumé : L’explorateur spatio-temporel arrive dans un lointain futur et s’aperçoit que les êtres humains se sont divisés en deux espèces bien distinctes : les Morlocks, prédateurs carnivores et habitants du monde souterrain et les Eloïs, espèce touchante de par sa puérilité enfantine, incapable de pensées élaborées et … mets de choix pour les Morlocks qui les dévorent au coucher du soleil. HG Wells commentait cette évolution : « Tout

Continuer la lecture

La suprématie des Morlocks

  LA SUPRÉMATIE DES MORLOCKS Comment comprendre…. Hanachi, le collectif Mwasi, Marlène Schiappa, l’affaire Weinstein et notre héros Johnny Comment comprendre… ? Un monde aussi fou et erratique que le changement climatique… Au début, il y eut des faits épars, de ceux qui agacent d’autant plus qu’on les sait vrais alors même qu’ils paraissent dénués de sens. C’étaient des micro-événements, des faits divers, des paroles prononcées par nos politiciens, des articles de journaux…. un kaléidoscope d’images et de sons qui donnait une vision floue d’un monde dans lequel je ne me reconnaissais plus. Un monde dérégulé, un monde devenu aussi fou

Continuer la lecture

Macron président, le Grand Forçage

Ces élections présidentielles de mai 2017 auront été un cauchemar. Je ne reviendrai pas ici sur l’affaire Fillon et ses divers rebondissements, ni même sur les arguments des divers candidats, seulement sur le sentiment que j’ai eu de m’être réveillée au lendemain de la victoire de Macron avec la gueule de bois. Et je ne crois pas avoir été la seule. C’est un peu comme si, au lieu de participer à une élection présidentielle, on avait eu droit à un jeu truqué d’avance. Je ne veux pas formuler de grandes théories, seulement parler de ressenti. Le mien, dès le mois

Continuer la lecture