Covid-19 : Êtes-vous un complotiste qui s’ignore ? Faites le test !

De Laurence Esbuiée©10 février 2021

Q 1 sur les hôpitaux :

Tous les jours nous entendons que les mesures répressives comme le confinement / le couvre-feu / l’interdiction d’ouvrir pour les restaurants et cafés sont nécessaires parce que « les services de réanimation sont saturés », « les lits d’hôpitaux ne sont pas en nombre suffisant. »

En fait, les hôpitaux publics sont passés de 392 644 lits en 1981 à 256 051 lits en 2011, et les hôpitaux privés à but non lucratif de 70 479 en 2000 à 57 717 en 2011. De 2013 à 2017, 95 hôpitaux publics ont été fermés ce qui représente une disparition de 68 172 lits en moins en 15 ans (2003-2018).

Le manque de lits lors de la grippe saisonnière était criant même avant le coronavirus : en 2018, le Parisien titrait « Urgences saturées face à la grippe : les patients attendent plus de 8h dans les couloirs. »

Néanmoins, la fermeture des hôpitaux s’est poursuivie après l’apparition du coronavirus. Malgré les déclarations d’Olivier Véran, les suppressions de lits et fermetures d’hôpitaux ont continué et pas moins de 13 hôpitaux ont vu leurs places d’hospitalisation décroître en 2020. En septembre 2020, le CHU de Besançon a même annoncé la suppression d’un service entier d’hospitalisation.


Face aux mesures prises par le gouvernement, que répondez-vous ? Choisissez la réponse qui vous convient

Réponse A

Réponse B

Réponse C

C’est voulu. Tout le monde sait bien qu’entre 2011 et 2018, la Commission européenne a demandé 63 fois aux états de réduire les dépenses de santé et de privatiser certains pans du secteur de santé. Donc on ferme les hôpitaux publics et ne pourront se faire soigner que les gens qui ont le moyen de se l’offrir. Et puis, comme ça, le gouvernement peut mettre en place la dictature sanitaire. C’est un double bénéfice.

Véran n’est pas responsable et Macron non plus. Les soins de santé reviennent trop cher. C’est normal de faire des économies sur les hôpitaux. Et si tout le monde observait les gestes barrières et mettait bien le masque, on n’aurait pas besoin des hôpitaux de toute manière.

Dans certains pays, la situation est bien pire. Il faut relativiser.

Q.2 sur les masques.

Une étude danoise sur 4862 personnes a prouvé qu’il y avait un même taux de contamination avec ou sans masque.1

Une étude allemande de grande envergure menée auprès de 26 000 enfants à travers le monde révèle des effets néfastes physiques et psychologiques sur la santé des plus jeunes, alors qu’ils sont peu contaminants. 53 % ont des maux de tête, 44 % réticence à aller à l’école, 15 à 30 % pnt un sentiment d’oppression. L’abus du gel hydroalcoolique peut provoquer des irritations et des changements hormonaux.2

Dans le Vaucluse à Pernes les Fontaines, une école primaire vient d’être fermée début février 2021 car de nombreux élèves s’endorment, ont des nausées, des maux de tête et vomissements: le port du masque est soupçonné d’en être la cause. Le Conseil d’état italien suspend l’obligation de port du masque en raison du danger pour la santé, car il peut créer des problèmes d’oxygénation comme l’hypoxie.

Et alors ? Après l’obligation faite aux plus de 6 ans de porter un masque à l’école non stop, y compris en récréation, le gouvernement français a durci la mesure : le masque tissu n’est plus autorisé et les élèves doivent porter un masque de catégorie 1.

Face aux mesures prises par le gouvernement, que répondez-vous ? Choisissez la réponse qui vous convient :

Réponse A

Réponse B

Réponse C

D’après L’Opinion : La France a acheté pour 5,3 milliards d’euros de masques chinois en 2020. En un an l’argent dépensé en achats de masques en provenance de l’étranger est égal à l’argent qui sera investi sur le territoire français pour la santé sur les 5 prochaines années.

Et si les gosses français meurent d’asphyxie et de dépression, c’est le prix à payer pour rester dans les bonnes grâces de nos amis chinois. Business is business.

Je ne sais pas si on peut se fier à ces études étrangères. Après tout, Véran est médecin. S’il dit que le masque est nécessaire, moi je le crois.

Fake news.

 

Q3 : Un vaccin expérimental et mortel :

Le 23 janvier 2021, L’eurodéputée Michèle Rivasi pique une colère devant le parlement européen. Il n’y a de transparence sur les vaccins ! Elle porte plainte contre la commission pour non-divulgation des données, et alerte sur le fait que personne n’est responsable en cas d’effets secondaires du vaccin.

Le 9 février, Hervé le Bras, démographe et directeur d’études à l’Institut National des Etudes Démographiques a affirmé que le Covid-19 n’aura pas eu une incidence très forte sur la mortalité. Pourtant selon Axel Kahn près de 100 000 cancers n’ont pas été détectés du fait du Covid-19, ce qui fait qu’on a privilégié une maladie qui tue 0,02 % de la population mondiale au dépens du cancer qui tue 10 fois plus. Et quel remède lui a-t-on trouvé ? Le Doliprane et le vaccin.

Le vaccin Pfizer à ARN se révèle être mortel. Le taux de mortalité de ceux qui ont été vaccinés ne cesse de croître.

Preuve dans les EHPAD des Alpes-Maritimes avec 194 morts entre l’arrivée du Covid-19 et le 12 janvier 2021, soit 0,6 mort /jour. Puis vaccination : 50 morts entre le 12/01 et le 15/01 soit 16,7 morts /jour !

En EHPAD près de Metz, après vaccination, 19 cas de Covid-19 se sont déclarés et 2 personnes en sont mortes.

La mortalité après vaccin flambe à Monaco : 3 décès de mars 2020 à Janvier 2021 puis 16 décès en un mois après vaccin dans la période début janvier– début février 2021.

Après Camille Le Houx, doyen breton (108 ans) décédé 5 jours après avoir été vacciné, la doyenne de la Saône-et-Loire, Marie-Claudine Fourrier (110 ans), pourtant été testée négative au virus, nous a quittés elle aussi après sa vaccination.

Hausse inédite de mortalité dans les EHPAD dans la région PACA, en 2 semaines: 242 morts dans les EHPAD, pourquoi? Sachant que la campagne de vaccination s’est accélérée dès la 2ème semaine du Janvier 2021!! (Source ARS PACA)

A l’étranger, la situation n’est pas brillante non plus. En Israël, 28 personnes dont certains jeunes en bonne santé sont morts suite à l’injection du vaccin. Vera Sharav, survivante de l’holocauste & fondatrice de l’AHRP écrit « La population israélienne est condamnée par le gouvernement à être des cobayes humains dans une expérience massive »3

Elle n’a pas tort. La phase 3 des essais cliniques des vaccins Pfizer et Moderna à ARNm n’a pas été complétée. Les vaccins n’ont pas reçu la licence de mise sur le marché de la FDA (Food and Drug Administration américaine). Les risques à long terme ne sont pas connus. Plus de 700 personnes auraient à ce jour trouvé la mort suite à l’injection du vaccin Pfizer.

Face aux mesures prises par le gouvernement, que répondez-vous ? Choisissez la réponse qui vous convient :

Réponse A

Réponse B

Réponse C

Évidemment, les plus fervents partisans des vaccins sont des eugénistes convaincus : Bill Gates, Georges Soros, le Dr Laurent Alexandre, Christophe Barbier, Klaus Schwab. Et il ne faut pas oublier que pour Pfizer et Co, les vaccins représentent une manne de plusieurs milliards d’€, sans compter qu’en cas d’effets secondaires, ils ne seront pas tenus pour responsables. Les labos ont en effet fait valider par la Commission Européenne une clause de non-responsabilité pénale en cas d’effets secondaires.

N’importe quoi ! L’Agence Européenne du Médicament l’a assuré : « Les données ne montrent pas de lien entre le vaccin et le décès de quelques personnes âgées et vaccinées contre la Covid-19 »

Moi, dès que possible je fais vacciner toute ma famille.

Je ne crois pas qu’un vaccin soit nocif, mais j’attendrai quand même avant de me faire vacciner. Il n’y a pas d’urgence.

 

Q,4 Le vaccin provoque une flambée de cas Covid-19, les fameux « variants ».

BFM-TV nous apprend par la voix de la virologue Stéphanie Haim Boukobza que la vaccination est responsable de la multiplication des variants Covid-19. Et que s’il n’y avait pas eu de vaccination, il n’y aurait pas de nouveaux variants. En fait, sa façon de le dire est plus subtile : considérant qu’entre 2 injections, le virus peut muter, elle souligne : « Soit vous ne vaccinez personne et vous avez peu de risques de voir évoluer des souches résistantes, soit vous vaccinez très vite toute la population. »4

Le 7 janvier 2021 le journal Paris Normandie titrait : « Covid-19 : la vaccination a commencé pour les professionnels de santé à Dieppe. L’hôpital de Dieppe a commencé la campagne de vaccination dès le mardi 5 janvier. » La Dépêche titrait à son tour le 22 janvier 2021 : « Covid-19 : un cluster incontrôlable à Dieppe. 260 personnes contaminées. A l’hôpital de Dieppe, 140 professionnels de santé et 123 patients ont été contaminés par le Covid-19 . La structure a été contrainte de déprogrammer des opérations.

Depuis le samedi 16 janvier, l’Ehpad de la Bourgonnière, qui compte 85 places, à Saint-Herblain, près de Nantes, affronte une flambée de cas de coronavirus. 53 résidents, dont certains avaient reçu la première injection du vaccin, ont été contaminés. Deux cas du variant anglais ont été détectés.

Alors que cet établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes avait été jusque-là épargné par le Covid, il est aujourd’hui terriblement frappé. « Chaque lundi, des laboratoires en ville viennent tester nos résidents et nos salariés. Le dernier chiffre est sans appel : sur nos 85 résidents, 53 sont infectés par le Covid. Ce qui représente 65 % de nos résidents. Sur la cinquantaine de salariés, nous en avons une vingtaine de touchés. » annonce le directeur de l’Ehpad de la Bourgonnière.

Malgré cette flambée de Covid, la campagne de vaccination a été maintenue dans cet établissement privé, mercredi 27 janvier.

L’immunité acquise lors de la première injection ne peut être établie qu’au bout de dix à douze jours et ce, à hauteur de 50 à 52 %. Dans cet intervalle, des personnes vaccinées ne sont donc pas à l’abri du virus. La scientifique Alexandra Henrion-Caude le confirme. Il y a bien un lien entre la 1ère dose du vaccin et le nombre de cas positifs: 11% des vaccinés sont trouvés positifs dans les 2 semaines qui suivent la 1ère dose.

Mais la vaccination est poursuivie vaille que vaille.

Face aux mesures prises par le gouvernement, que répondez-vous ? Choisissez la réponse qui vous convient :

Réponse A

Réponse B

Réponse C

Le gouvernement devra être tenu pour responsable du nombre des morts, suite à la vaccination, ainsi que des effets secondaires. Nous assistons en direct à de l’assassinat programmé face à un vaccin qui n’a jamais subi de phase 3.

Je n’ai jamais entendu parler du lien entre vaccination et progression des mutants du Covid-19. Je n’y crois pas une seconde.

J’ai piscine. Ou pas. Il faut que je vérifie si la piscine municipale est en mode confinement ou pas.

 

 

 

 

 


Q5  L’économie

Le coût du confinement c’est 16 milliards d’€ par semaine. Or, selon John Ioannidis, le N°1 mondial de l’épidémiologie, le confinement ne sert à rien ! 5

Le Professeur Raoult n’a eu de cesse de le répéter dès le mois de mars 2020 : il est aberrant de mettre ensemble des bien-portants avec des malades et d’empêcher les premiers de sortir tout en refusant des soins aux 2nds ! De plus, c’est au sein des familles que la contagion est la plus grande : le Covid-19 ne s’attrape pas dans la rue en marchant !

Pourtant de confinement en couvre-feu, en interdiction pour les petites entreprises de travailler, la situation économique est devenue catastrophique. Christine Lagarde, la présidente de la Banque centrale européenne, s’oppose fermement à l’idée de plus de 100 économistes d’annuler les dettes publiques détenues par la BCE. 6

La solution est donc toute trouvée : Il pourrait très bien y avoir un raid sur l’épargne des Français selon Agnès Verdier-Molinier pour rembourser la dette. En attendant, dans l’ex 6e puissance mondiale, la file d’attente des étudiants est encore plus importante que la semaine précédente pour bénéficier d’une distribution alimentaire à Paris. Le 4 février 2021, 500 bénéficiaires faisaient la queue pour une distribution alimentaire à Paris 13e..

Le PIB a chuté de 8,3% en 2020 ; on est en récession, il y a 10 millions de pauvres. Mais qu’importe ! Mme Macron de ce temps s’offre pour 600 000 € de jolis fleurs… avec l’argent du contribuable, cela va de soi !

En attendant, le cabinet de conseil américain, McKinsey, recruté par Emmanuel Macron dans sa campagne de vaccination vient d’être condamné à payer 573 millions de dollars pour fraude dans la crise des opioïdes qui avait fait 52 000 morts aux États-Unis. Et c’est sur leurs conseils que nous jouons notre vie et celle des futures générations !

Face aux mesures prises par le gouvernement, que répondez-vous ? Choisissez la réponse qui vous convient :

Réponse A

Réponse B

Réponse C

C’est voulu. D’ailleurs, Klaus Schwab, le fondateur du forum de Davos ne cesse de le clamer. Il faut une « Grande Réinitialisation » Le moyen ? Détruire l’économie, augmenter le chômage, créer une situation à la grecque et solder la France par petits bouts. Macron avait soldé Alstom. Le prochain sera ADP. D’ores et déjà, ADP s’est mis au chantage: baisse de salaire accepté par les employés ou licenciement. Une fois que plus personne n’aura de boulot, on nous fera accepter le revenu universel avec le « code de bonne conduite » à la chinoise comme une avancée fantastique.

Facile de dire que le confinement ne sert à rien mais si Macron n’avait pas confiné, on le lui aurait reproché. Et la situation est inédite et mondiale. Les autres pays n’ont pas fait mieux.

Qui vivra verra… De toute façon, moi le confinement, j’ai adoré. Et avec les aides de l’état, j’ai mieux vécu qu’avant. Au moins chez moi, j’étais pénard.

 

Q, 6 : la dictature sanitaire

D’après The Economist seulement 8.4% des êtres humains vivent dans une démocratie pleine et entière… Sous Macron la France a rétrogradé et ne fait plus partie des 8.4%. Nous nous retrouvons parmi les  »démocraties lacunaires et déficientes. » Qui s’en étonne ?

Le 9 février 2021, on apprenait que le parlement avait donné le feu vert pour l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 1e juin 2021. Le projet de loi de prorogation a été validé par 278 votes pour, 193 contre et 13 abstentions. Créé en mars 2020 face à l’épidémie de Covid-19, l’état d’urgence sanitaire est la base notamment du couvre-feu national à 18 heures. Il permet toutes les mesures de restriction que nous avons connues. L’urgence sanitaire a été en vigueur du 23 mars au 10 juillet 2020, puis réinstaurée le 17 octobre. Le Parlement l’a prorogée une première fois jusqu’au 16 février, puis aujourd’hui jusqu’au 1er juin.

En d’autres termes, la dictature sanitaire – sans aucun débat public – est instaurée depuis bientôt 1 an sans espoir d’être un jour levée.

David Lisnard, le Maire de Cannes l’affirme aussi : “L’État protège de moins en moins et interdit de plus en plus. Il décourage les honnêtes citoyens et, par sa faiblesse régalienne, laisse involontairement la place à des bandes, des groupes, parfois des mafias.

Macron s’est arrogé les pleins pouvoirs, il gouverne sans aucune opposition dans son bunker alors que 90% de nos libertés ont disparu. Tout est interdit : sortir le soir, prendre un verre, aller au resto, respirer librement, se déplacer et même TRAVAILLER. L’état met en prison des restaurateurs qui ont voulu servir leur clientèle alors que le ministre de l’Intérieur est accusé de viol et celui de la Justice de corruption.

Le Dr. L. Fouché le dit clairement : « Tous les historiens du collectif, les sociologues et les psychiatres nous disent : nous sommes dans un déferlement totalitaire… c’est-à-dire la réunion de tous les pouvoirs dans quelques mains qui vont prendre le contrôle intégral sur vos vies. »

Il y a à l’heure actuelle des médecins qui sont mis au ban de la société et ont reçu des menaces pour avoir voulu soigner des patients. Il y a des listes de médecins soignant le Covid qui circulent sous le manteau. L’Ordre des Médecins les traque, les convoque, les harcèle, les menace de suspension. Les commerces qui ouvrent après 18h sont obligés de le faire en catimini.

La peur gouverne et non plus la raison : l’AP-HP prédit du « sang et des larmes » prochainement prenant un ton churchillien qui est déplacé dans le contexte actuel. A cause des variants, « On risque d’avoir à faire face à une vague épidémique importante », avertit le Professeur Riou le 5 février.

Les décisions qui sont prises, comme dans tout régime totalitaire, n’ont aucun sens. Leur seul but est la torture psychologique de tout un peuple. Les remontées mécaniques en haute montagne sont interdites, mais les métros bondés à 17h45 sont encouragés. On va même jusqu’à rançonner la population en fermant des voies de sortie des autoroutes. Les bouchons sur l’A13 à Mantes dans les Yvelines étaient dus à une opération de communication du ministre de l’Intérieur Darmanin. Dix voies d’accès au péage de Buchelay avaient été coupées AVANT 18H. Les automobilistes ont été pris au piège. Il y eu jusqu’à 494 kilomètres de bouchons sur toute l’Ile-de-France, dimanche 31 janvier avec une rançon de 135 euros par véhicule.

Le 10 février 2021, le Professeur Gilles Pialoux sur BFM-TV incite à monter le niveau de vaccination et se dit favorable au passeport vaccinal pour sortir. « Il faudra des mesures coercitives. »

Sous Macron, les cabinets de conseil ont pris le pouvoir que n’a plus le parlement. En deux ans 2018- 2020, il ont touché 657 millions d’€, d’après le média américain Politico.eu. Toujours selon le même média américain, chaque jour à partir de 17h, une visioconférence organisée sur Zoom par les cabinets de conseil influence la dictature sanitaire mise en œuvre en France. Donc très clairement, nous sommes gérés de l’étranger. L’État macroniste a offert 200 000 euros à Microsoft pour contrôler toutes les données de santé des 67 millions de Français. Les médecins sont obligés d’indiquer si tel patient est un « cas contact » et de donner tout un tas d’informations personnelles.

Face aux mesures prises par le gouvernement, que répondez-vous ? Choisissez la réponse qui vous convient :

Réponse A

Réponse B

Réponse C

La situation est inquiétante. D’autant plus que les Français ne semblent pas avoir conscience des enjeux. Si l’on ne monte pas au créneau, ç’en est fini de nos libertés. La constitution est bafouée, les vieux sont assassinés, les jeunes asphyxiés et nous sommes pilotés par des algorithmes de l’étranger. Bientôt, ce sera le passeport vaccinal puis le code de bonne conduite et enfin le camp de « rééducation » pour tous les opposants.

La dictature sanitaire ? Quelle dictature ? Vous n’avez qu’à aller vivre en Corée du Nord pour comprendre ce qu’est une dictature. Ras le bol de ces amalgames qui puent le complotisme d’extrême-droite. Si les gens étaient plus disciplinés et respectueux, il n’y aurait pas besoin de coercition.

Moi de toute manière, je ne lis pas les journaux et ne regarde pas la télé. Au moins je suis tranquille. Il faut se calmer, ça finira bien par s’arranger.

 

Conclusion :

Si vous avez une majorité de C :

Vous êtes un bon Français, un attentiste. En 1942, vous auriez désapprouvé les actions des résistants au motif que cela rendait la situation pire pour tout le monde. Vous auriez attendu sagement que les Américains débarquent sur nos plages et bien sûr, vous seriez sortis les acclamer lors de leur arrivée sur leurs chars. Du moment que vos économies ne sont pas impactées, vous ne voyez pas la nécessité de râler. De toute manière, votre vie n’a guère changé et celle de vos enfants non plus. Alors, on ne va pas faire tout un scandale pour un dîner au restaurant.

Si vous avez une majorité de B :

Vous avez sans doute voté Macron en 2017 au motif qu’il fallait faire barrage à l’extrême-droite. Vous écoutez BFM-TV, France Inter et France Info, lisez quelques journaux et vous vous estimez bien informés. Vous ne remettez pas la doxa en question parce que si ce n’était pas la vérité, les journaux ne l’imprimeraient pas. Vous avez très peur du Covid, pour vous et pour vos proches. Vous allez insister auprès de vos vieux parents pour qu’ils se fassent vacciner car vous n’êtes pas anti-vaccin. Vous n’êtes pas toujours d’accord avec la politique de Macron mais vous pensez que personne n’aurait fait mieux à sa place. Vous êtes d’avis qu’on ne doit pas écouter le Professeur Raoult parce qu’il est très controversé et qu’il suffit d’attendre quelques années pour que tout redevienne normal. Après tout, on est en guerre. C’est Macron qui l’a dit, et en guerre chacun doit faire des efforts.

Si vous avez une majorité de A :

Je ne peux que vous conseiller d’éviter les sujets sensibles en société. Vous devez vous être fâchés avec la majorité des membres de votre famille, amis et collègues. Pour redevenir socialement acceptable, il vous faut adopter le comportement du caméléon. Vous aurez compris qu’avec les idées que vous professez, vous êtes un dangereux complotiste. Ne parlez plus qu’en présence de gens de votre espèce. Vous pourrez en repérer certains : ils disent « le » Covid et non « la Covid », déambulent sans masque en ville, ont l’œil aux aguets pour éviter d’être rançonnés légalement et ont tendance à s’énerver quand on mentionne la hausse de popularité de Macron. Je suppose que vous en êtes déjà à imaginer devoir prendre le maquis un jour… L’histoire se répète, dites-vous, et vous oscillez entre désespoir et colère.

______________________________________

Notes

2 https://fr.theepochtimes.com/nouvel-horizon-consequences-graves-du-port-du-masque-sur-nos-enfants-1656762.html

3https://healthimpactnews.com/2021/another-jewish-holocaust-local-talk-radio-reports-many-dying-in-israel-following-pfizer-experimental-mrna-injections/

4https://www.bfmtv.com/replay-emissions/bfmtvsd/covid-19-les-premieres-doses-du-vaccin-d-astra-zeneca-livrees-06-02_VN-202102060264.html

6  20 Minutes avec AFP Publié le 07/02/21