De la théorie du complot et de l’affaire d’État….

Photo originale de The Chapman University.

Même sondage ci-dessous avec explications en français  de l’étude publiée par The Chapman University :

( en % ) Croyez-vous que le gouvernement cache ce qu’il sait sur…

Ce rapport de The Chapman University 1 est très intéressant :

  1. Il semble démontrer que les Américains sont particulièrement complotistes. 26 % des Américains seulement sont en désaccord avec TOUTES les théories du complot mentionnées ci-dessus et un peu plus de 10 % croient au contraire que le gouvernement américain a menti sur les 9 points cités.
  2. Certains vont même plus loin puisqu’ils disent croire en la théorie du complot pour un événement inventé de toutes pièces par les auteurs du sondage. Questionnés sur « l’accident du North Dakota », 33 % des Américains interrogés pensent que le gouvernement a caché des infos concernant cet accident FACTICE.

Ce sondage implique que seules les autorités peuvent faire la lumière sur un événement et que si nous refusons de croire en la thèse gouvernementale, nous sommes de méchants complotistes, de dangereux fous paranoïaques.

Le gouvernement Macron aura eu ceci de bien qu’avec la fausse invasion de l’hôpital de la Pitié Salpêtrière, de l’affaire Benalla, de la vidéo truquée d’Ismaël Emelien et de l’affaire Geneviève Legay, nous savons aujourd’hui que nous pouvons remettre en question la parole d’Etat sans être complotiste.

J’aime aussi leur définition du complotiste, un pauvre type conservateur, sans moyens financiers ni jugeote. Alors nous allons nous aussi nous pencher sur la question. Et prouver que le complotisme a bon dos et qu’il n’est pas qu’américain.

1) Les attaques du 11 septembre 2001 :

En mars 2019, un comité d’avocats « The Lawyers’ Committee for 9/11 Inquiry », un cabinet d’architectes « Architects & Engineers for 9/11 Truth » et des familles de victimes ont intenté une action conjointe en justice contre le ministère américain de la Justice et du FBI pour leur non-remise au Congrès des preuves qu’ils avaient en leur possession concernant les attaques du 11 septembre.

Il s’agit de preuves concernant la trace d’explosifs pré-installés à l’intérieur des bâtiments 1, 2 et 7 du World Trade Center, de morceaux de débris d’avions ramassés sur trois locations différentes, d’enregistrements vidéo à l’intérieur et à l’extérieur du Pentagon et de communications téléphoniques de passagers à bord des avions. Et plainte est même déposée contre le FBI pour destruction de preuves !

Bizarrement, personne n’a entendu parler de cette plainte, ni des preuves amassées notamment par « Architects and Engineers for 9/11 truth » et on continue allégrement de parler de théorie conspirationniste, y compris en France où le sujet est quasiment tabou. La plainte en justice a d’ailleurs été jugée recevable.

Leur site est très bien fait et peut se lire en français. Allez-y faire un tour !

https://www.ae911truth.org/news/515-fbi-sued-for-failure-to-report-known-9-11-evidence-to-congress

2) L’assassinat de Kennedy.

“JFK : trois coups de feu, combien de théories fumeuses propices à des interprétations complotistes ?” écrit Laurent Jauffin dans Libération le 26 octobre 2017, confirmant ainsi que les Américains ne sont pas les seuls complotistes au monde.

Je ne crois pas que L. Jauffrin ait depuis lors jamais précisé que malgré la promesse faite de rendre les documents publics concernant l’assassinat de JFK le 26 avril 2018, l’administration Trump a décidé de faire de la rétention d’informations. L’ONG Mary Ferrell Foundation qui possède à ce jour la collection la plus large de documents sur le sujet estime que pas moins de 21 980 documents soit plus de 368 000 pages ont été soustraites au public.

Alors, les interprétations complotistes peuvent continuer à germer. Visiblement, l’administration américaine les préfère à la vérité. Question : pourquoi ??

M. Jauffrin a-t-il une idée sur la question ?

3) Les extra-terrestres : quand on pense que même la gendarmerie nationale possède une cellule des «phénomènes aérospatiaux non identifiés» (PAN) au sein du bureau du renseignement et que Stephen Hawking le plus grand scientifique de notre temps croyait aussi en une forme de vie extraterrestre intelligente, le terme « théorie du complot » me paraît au mieux inadéquat. Penser que le gouvernement américain ait caché des informations sur le sujet ne me paraît pas dément. Quelqu’un a-t-il divulgué tous les renseignements que possède la section PAN ? Non, alors…

4) Le réchauffement climatique : alors là, on tombe carrément dans un autre univers spatio-temporel ! Qui est le plus grand climato-sceptique de la planète, si ce n’est Trump justement ? Si on ne croit pas Trump sur parole, on est étiqueté complotiste ? Bien sûr que le gouvernement Trump cache des choses sur le réchauffement climatique : elles vont à l’encontre de leur politique ultra-libérale !

5) Plans pour un gouvernement mondial, complot ou réalité ? Après tout, des agences mondiales telles que l’OMC, l’OCDE, l’UNESCO, l’ONU, le FMI ou la Banque Mondiale existent bel et bien, sauf erreur. L’ONU n’a aucun pouvoir, c’est vrai. Mais c’est grâce au FMI, à l’OMC et la Banque Mondiale que 33 pays à travers toute la planète ont connu des émeutes de la faim en 2008. Et ce n’est toujours pas fini. Quelqu’un oserait-il le nier ?

6) Le certificat de naissance d’Obama. Si un tiers des Américains pensent qu’Obama n’est pas né à Hawaï, c’est probablement qu’ils sont pro-Trump. Visiblement ils sont moins conspirationnistes que Républicains.

7) L’origine du sida : il faut attendre fin 2014, début 2015 pour que l’origine de toutes les souches du virus soit enfin élucidée, alors que les premiers cas en Europe ont été détectées dès le début des années 80. Pas étonnant que 30 % des Américains se soient posé des questions. N’est-ce pas là le propre de l’homme, hormis de rire, que le «cogito, ergo sum » ? Ou bien la réflexion serait-elle devenue politiquement incorrecte ?

8) Bon, Antonin Scalia avait 79 ans, un bel âge pour mourir. Sauf que John Poindexter le propriétaire du ranch où Scalia se trouvait lors de sa mort, a témoigné qu’il avait trouvé le juriste allongé mort sous un oreiller. Une façon étrange de survivre à une attaque cardiaque est effectivement de presser un oreiller contre ses narines. Là dessus quand la juge Cinderela Guevara a déclaré sans avoir vu le corps et sans autopsie que Scalia était décédé d’une attaque cardiaque, beaucoup de gens ont trouvé que c’était aussi bizarre que de déclarer le feu de Notre-Dame un accident avant même l’extinction de l’incendie.

9) L’histoire du (faux) alunissage en 68. Là encore chacun est libre d’y croire ou non. Il est néanmoins certain que certains éléments sont troublants, même si on accepte que la « confession » de Kubrick soit un faux, que le drapeau flotte dans le vent sans atmosphère, que les cosmonautes soient visibles dans l’ombre, que la navette spatiale n’ait pas ridé la surface de la lune en se posant, que Neil Armstrong ait toujours paru mal à l’aise lorsqu’on lui parlait de son voyage sur la lune, que son coéquipier ait fini alcoolique ( un comble pour un des héros de l’Amérique ) … tout ça, on peut en donner une explication rationnelle et nul doute scientifique. Mais ce qui est plus difficile de comprendre c’est la disparition des enregistrements :

Les séquences filmées par Armstrong et Aldrin lors de leur périple à la surface de la Lune ont bel et bien été perdues. Les bandes magnétiques… ont été réutilisées pour d’autre enregistrements.

On croirait une blague !! Quand on songe au NOMBRE DE PHOTOS qu’on prend de ses vacances à 100 kilomètres de chez soi, là, ces héros américains vont jusqu’à la lune, sont les premiers au monde à le faire et oups ! Désolés, circulez, y a plus rien à voir, on a jeté les bandes. Et non seulement les bandes, les photos mais également les 400 kilos de roches lunaires qui allaient avec ! Et dire que nous, on conserve des photos de famille qui datent d’avant la 1e Guerre Mondiale ! Quelle futilité !

Et depuis 1972, plus personne n’est jamais retourné sur la lune. Il paraît que ça coûte trop cher. En revanche, envoyer des rovers sur Mars et des satellites un peu partout dans l’atmosphère ne l’est apparemment pas.

Alors comme le disent les Russes, “Nous ne soutenons pas qu’ils n’ont pas volé [sur la Lune], et ont simplement fabriqué la vidéo en question. Mais tous les artefacts scientifiques – ou culturels – font partie de l’héritage de l’humanité et leur disparition sans laisser de trace est une perte commune.

10) Le « faux » accident du North Dakota : Oui, sauf que… il y a bien eu un accident dans le Nord Dakota quand un train transportant du pétrole a déraillé fin 2013, causant une marée noire catastrophique où plus de 1700 litres se sont infiltrés dans les champs alentour or les autorités ont assuré que le pétrole n’avait pas atteint les nappes phréatiques.

Je trouve personnellement très tendancieux de parler de l’invention pure et simple d’un accident alors que cet accident a bel et bien eu lieu. C’est une technique de manipulation perverse qui tend à faire passer les gens pour cinglés alors même qu’ils ne le sont pas.

Que retenir de ces théories du complot ?

C’est que bien souvent la doxa officielle va l’encontre du bon sens populaire.

Et voici pour finir un contre-exemple d’un événement qui n’est pas devenu une théorie du complot alors qu’il l’aurait pu.

Le 16 juillet 1999 meurt dans l’accident d’un avion qu’il pilotait lui-même John-John Kennedy, fils du président Kennedy et neveu de Robert Kennedy, tous deux assassinés dans les années 60. Pourtant, jamais à ma connaissance il n’y a eu la moindre rumeur concernant l’accident. Pourquoi ? Parce qu’il a été prouvé sans le moindre doute que John John ne savait que piloter à vue et qu’il avait décollé trop tardivement.

Moralité ?

Je vous laisse libre d’en décider.

Laurence Esbuiée © 14 juin 2019

 

 

 

 

1 What Aren’t They Telling Us? Chapman University Survey of American Fears, October 11, 2016