Tous dans la rue le 17 novembre !

Pourquoi il faut être dans la rue le 17 NOVEMBRE :

J’ai toujours milité pour l’écologie, à une époque où être écolo me valait d’être taxée de « soixante-huitarde attardée » aussi ça m’amuse de voir aujourd’hui que certains refusent de manifester le 17 novembre au nom de l’environnement.

Ce qui est en jeu ici n’est pas seulement la hausse du prix des carburants – pas plus que la hausse du prix des cigarettes, de la CSG ou du coût de la vie en général. Ce qui est en jeu c’est le deux poids, deux mesures, la tartufferie sans vergogne d’un gouvernement qui n’est même pas légitime. Faut-il redire que Macron a récolté moins de voix au 1e tour que l’abstention ?

Un exemple. Augmenter le prix des cigarettes réduirait le nombre de cancers. Question : comment se fait-il qu’une simple cigarette soit composée de plus de 4 000 adjuvants dont la plupart sont cancérigènes ? Comment se fait-il que les cigarettes soient truffées de cadmium, d’acétone, d’acide cyanhydrique, de monoxyde de carbone, de DDT, d’arsenic et j’en passe…. ? Les cigarettes seraient moins cancérigènes si elles ne contenaient que du tabac. Alors pourquoi culpabiliser les fumeurs, notamment les fumeurs pauvres ? Car bien sûr, les riches ne fument pas. Ils sniffent. La coke, c’est cool.

La même méthode est utilisée pour justifier l’augmentation du gasoil. Trop de gens meurent ou ne peuvent plus respirer à cause des particules fines. Très juste. Question : quelle est la solution de rechange de Macron ? Les voitures électriques ? La bonne blague, le lithium est rare, cher et anti-écologique. Sa production a des impacts très négatifs sur l’environnement. Aujourd’hui peu de batteries lithium sont recyclées. Et de toute manière, quand bien même le voudrions-nous, nous n’avons pas les moyens d’acheter une voiture hybride.

Alors les transports en commun ? Certes, mais lesquels ? Prenez un habitant dans le centre-ville de Marseille. Il lui est plus facile d’aller à Barcelone en bus qu’à l’Estaque, située à Marseille même !

Mais la réponse est la même que pour les fumeurs : culpabiliser les usagers et leur faire payer un maximum de taxes pour un délit dont ils ne sont pas responsables.

Mais pourquoi parler de cigarettes quand il s’agit de diesel, direz-vous? Qu’est-ce que ça a à voir ?

C’est juste ma réponse personnelle à Griveaux, le porte-parole de Macron, pour qui Wauquiez est le « candidat des gars qui fument des clopes et qui roulent au diesel ».

C’est sûr que Griveaux, c’est le porte-parole des gars qui sont tous des escrocs patentés de la Macronie et qui claquent un maximum de fric qu’ils prélèvent sur le dos des travailleurs de base. Pénicaud, Belloubet, Benalla, M’Jid El Guerrab, Jean-Jacques Bridey, Flaura Flessel, Françoise Nyssen, Alexis Kohler, Richard Ferrand, Gerald Darmanin, on ne compte plus les « VIP » de ce gouvernement qui devraient être sous les verrous.

Et en attendant, Macron en catimini signe un décret présidentiel qui vaut son pesant d’écologie : des déchets radioactifs de plutonium et d’uranium d’Australie vont venir et être stockés sur le sol français pour plus de 20 ans ! Pourquoi les déchets radioactifs, c’est écolo, ça ? C’est un bonus pour notre environnement ?

En attendant, la lanceuse d’alerte Emmanuelle Amar, la scientifique qui a rendu publique l’affaire des bébés nés sans bras de l’Ain, est licenciée. Pourquoi, naître sans bras, c’est la définition de l’écologie es Macronie ?

Le pétrolier Total a obtenu l’autorisation du gouvernement de forer dans les eaux territoriales de Guyane pour y trouver du pétrole. C’est vrai que c’est très écolo, ça.

On l’aura compris, l’écologie est à économie variable.

Mais bon, si nous devons tous faire un effort pour l’environnement, pourquoi Macron devrait-il en être exempté ? Pourquoi prend-il si souvent l’avion ? Le kérosène ne polluerait-il donc pas ? Selon LCI, Macron a effectué depuis son entrée à l’Élysée 37 déplacements dont 23 en Europe et 14 dans le reste du monde. Selon le JDD, ces petites escapades nous coûtent la bagatelle de 20 000 euros de l’heure. Or l’empreinte carbone d’un avion est très nettement supérieure à celui d’une voiture.

Le voyage d’Édouard Philippe en Nouvelle-Calédonie nous a coûté la bagatelle de 1,3 million d’euros. Et notre président jupitérien voudrait commander un avion Airbus pour son usage personnel, selon la Tribune, un Airbus A319neo d’un montant de 150 millions d’euros.

En d’autres termes, Macron nous dit : « Gaulois ringard, fainéant, illettré et alcoolique, t’as qu’à traverser la rue pour trouver du travail et quand t’en as un, t’as qu’à t’y rendre à pied ou à trottinette. D’ailleurs bientôt je compte taxer les cyclistes parce que s’ils ne polluent pas, les pistes cyclables que nous ne construisons pas les obligent à circuler sur les trottoirs. Et ça, c’est interdit. »

Donc tu paies quand tu es en voiture parce que tu pollues, tu paies quand tu es à vélo parce que tu n’as pas de pistes cyclables , tu paies…. Pour que Macron s’offre une vaisselle à un demi-million, des voyages à l’étranger tous les mois, une piscine qu’il n’utilise même pas, des gueuletons saupoudrés de poudre de perlimpinpin. Pour qu’il puisse embrasser des racailles à demi-nu et faire des petites sauteries à l’Élysée à nos frais. Et bien sûr pour qu’il puisse copieusement nous insulter.

Sa réponse à nos critiques ? Nous sommes des gens «  qui n’avons pas de projet pour le pays si ce n’est le mettre à l’arrêt. »

Nous devons lui prouver que nous sommes plus que ça : nous sommes ceux qui veulent le mettre, lui, à l’arrêt. Et réclamer un pouvoir qui aurait dû nous échoir depuis longtemps.

Car ce que Macron se garde bien de dire, c’est que les solutions pour rendre le gasoil moins polluant, moins énergivore et plus efficace existent depuis plus de quinze ans !

https://www.facebook.com/lavraiedemocratie/videos/une-voiture-qui-fonctionne-avec-de-leau-et-du-gazole/456155027841892/

Il faut descendre massivement dans la rue le 17 novembre pour lui rappeler l’article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen : « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».

Laurence Esbuiée – 7 novembre 2018