Vrai ou faux ? Faites le test !

Le 3 avril 2020, déclaration martiale de Sibeth N’Diaye, la porte-parole du gouvernement : « Nous avons réuni avec Cédric O et Adrien Taquet les plateformes numériques pour faire le point sur la lutte contre les fausses informations et les contenus haineux, en forte hausse durant cette crise sanitaire. La bonne information et la protection de tous sont notre priorité. »

Alors la loi Avia ne suffit pas apparemment. Elle va avoir du boulot, la Sibeth. Si j’avais le bonheur exquis de la connaître, je lui ferais passer ce petit test. Juste pour lui faire remarquer que dans le monde LREM qui est le sien, il est bien difficile de démêler le vrai du faux.

Pour simplifier, nous ne mettrons dans ce quiz que les déclarations ayant un rapport avec le coronavirus.

Faites le quiz ! Sur une feuille de papier, notez pour chaque phrase :

V pour VRAI ou P pour PARODIE

puis cliquez sur le lien donné en bas du quiz pour vérifier votre score.

                                    QUIZ : comme Sibeth N’Diaye, faites la chasse aux fausses informations !

                               Alors Vrai ou parodique ?

1- « Pour pouvoir continuer à prendre sa retraite à 60 ans, il faudrait espérer un coronavirus pour les plus de 70 ans. »

2- « POINT COVID-19. Ce soir sur Tf1, Édouard Philippe se dit prêt à revenir sur l’âge pivot de sa réforme des retraites si un nombre significatif de décès chez les personnes âgées permet à notre régime de revenir à l’équilibre dès cette année. »

3« Covid19: pour éviter la pénurie sur certains médicaments nécessaires aux services de réanimation et de soins intensifs, le gouvernement français vient d’autoriser les soignants à utiliser des médicaments pour animaux dans les hôpitaux. »

4- « D’ailleurs, après la réélection triomphante d’Emmanuel Macron en 2022, nous entreprendrons des mesures de revalorisation pour les personnels soignants pour les remercier de leurs efforts. Nous ne les oublierons pas. »

5- « 17 % des Parisiens auraient quitté Paris juste avant le confinement. Jusque-là conspués pour risquer de propager le virus partout sur le territoire, la récente saturation des hôpitaux parisiens pourrait les voir porter en héros de demain »

6) « Ce soir j’ai vraiment envie de remercier Emmanuel Macron d’avoir choisi E. Philippe comme 1er ministre. Sur TF1, comme depuis le début de la crise Covid19, il a répondu à TOUTES les questions des français avec calme, intelligence, précision, humilité. Il assure. »

7) « Le coronavirus ne tue que les personnes âgées, fragiles ou déjà touchées par la maladie (…), il s’agit en quelque sorte d’une sélection naturelle. Pardon d’être brutale mais c’est la réalité. »

8) « Des étudiants infirmiers se retrouvent affectés à des « services covid » pour des stages rémunérés 1,40 euro de l’heure. »

9) « Durant le confinement, les marchés couverts et de plein air resteront permis à condition qu’ils respectent les nouvelles règles sanitaires telles qu’un sens de circulation à pied, des étals un peu éloignés et des marques au sol. »

10) « Ce n’est pas une priorité que de faire respecter dans certains quartiers les fermetures de commerces et de faire cesser les rassemblements »

11) « Nous n’entendons pas demander à un enseignant qui aujourd’hui ne travaille pas de traverser toute la France pour aller récolter des fraises »

12) «  La plupart des soignants qui vont contracter la maladie virale ne vont pas la contracter dans le cadre de leur mission hospitalière mais en-dehors des missions hospitalières ; c’est pour ça que nous mettons tout en œuvre pour pouvoir assurer des transports individualisés pour des soignants. »

13) « On nous reproche le test effectué sur Emmanuelle Wargon. En effet, le test coûte trop cher pour le faire pour une simple caissière. »

14) «Je ne laisserai personne dire que des choix budgétaires se font aux dépens de votre sécurité.»

15) « Il faut aussi savoir que le passage en réanimation n’est pas proposé à des personnes qui sont très âgées, parce que ce passage peut être inconfortable et délétère pour elles. »

16) « Il y a des rassemblements qu’on interdit et d’autres qu’on n’interdit pas. Il faut regarder quel est le sous-jacent scientifique derrière. Si on n’interdit pas un match de foot avec deux équipes qui viennent d’endroits où le virus ne se diffuse pas, c’est parce qu’on estime que scientifiquement, eh bien en fait ça ne va pas permettre de propager l’épidémie.»

17) « Sans tomber dans le cynisme, il y a beaucoup de retraités qui ne seront plus électeurs en 2022 car ils seront morts. »

19) « Je demande aux femmes enceintes de se retenir quelques semaines pour ne pas engorger les hôpitaux. »

20) « La crise du COVID19 doit nous unir et non nous diviser. Les soignants ont certes cassé nos hôpitaux avec des mois de grève, mais aujourd’hui ils ont décidé de reprendre le travail, et nous devons leur rendre hommage. »

                                                                  Pour avoir les réponses, cliquer sur le lien ci-dessous :

Quiz réponses

                Votre score ??  N’hésitez pas à le donner en commentaire ! Merci d’avance pour vos retours.

                                                                                 – :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :-

Que retenir de ce petit test ? Que la réalité dépasse la fiction certainement, que les déclarations les plus outrancières ne viennent pas de comptes parodiques mais bien de la nébuleuse LREM.

Question : Et s’il s’agissait là d’une stratégie du gouvernement ?

Prenons l’item 20 « Les soignants ont certes cassé nos hôpitaux avec des mois de grève …. » Quand j’ai lu la phrase, j’ai été outrée. Et puis j’ai vu sur le site de Libération que c’était un compte parodique.

« Mais est-ce le cas ? », m’ont demandé à leur tour des internautes. « Et si Team_Macron_ c’était la fenêtre d’Overton ? Un compte non officiel de LREM pour voir jusqu’où ils peuvent aller sans opposition ? »

Je ne connaissais pas le concept mais il est génial. Par à-coups, à force de déclarations outrancières, de discours officiels ou officieux de sommités se réclamant du domaine scientifique ou économique, on entame les certitudes des citoyens et on les force à trouver normal ce qui aurait été jugé inacceptable trois mois avant.

Ainsi en moins de trois semaines de confinement on a accepté pratiquement sans aucune opposition :

  • Le confinement lui-même, alors que des sommités mondialement reconnues – au sein desquelles le Pr Raoult – disent que ce n’était pas nécessaire1 ( il n’y a qu’à voir la Corée du Sud et Taïwan) ce qui a permis de récolter 48 millions d’€ en 15 jours pour amendes de non-respect du confinement alors même que dans les cités c’était open bar et que les riches fuyaient en jet privé. Et ce qui a permis aussi d’accréditer l’idée de la future semaine à 60 heures de travail. (Imaginez de devoir doubler vos heures hebdomadaires de travail après le confinement!)

  • L’idée de devoir se délivrer à soi-même un Ausweis et d’avoir ses courses inspectées par la police qui est seule à même de décider de ce qui est un produit de 1e nécessité ou pas.
  • L’euthanasie des vieux dans les Ehpad : on leur administre du Rivotril au lieu de les intuber : ça coûte moins cher de les assassiner. Pris tôt, ils n’auraient pas eu besoin de finir en réanimation : en France, l’hydroxychloroquine est commercialisée par le laboratoire Sanofi sous le nom de Plaquenil dont la boîte de 30 comprimés coûte 5 euros. Nos vieux ne valaient même pas 5 malheureux euros ! Mais le bénéfice au niveau des retraites… la mort d’un retraité est beaucoup plus rentable, c’est sûr.

  • L’Hydroxychloroquine (Plaquenil®, forme la mieux tolérée de la chloroquine) est considérée comme le meilleur traitement pour le coronavirus par une étude internationale de plus de 6.000 médecins (Washington Times). C’est ce que défend le Pr Raoult. Administrée tôt, elle donne la possibilité d’éviter l’insuffisance respiratoire. Or le cret du 26 mars 2020 n’autorise la prescription de l’hydroxychloroquine que pour les cas graves à l’hôpital, et interdit sa prescription par des médecins généralistes. C’est d’autant plus révoltant que Buzyn, alors ministre de la santé, a classé, par un arrêté en date du 13 janvier 2020, l’hydroxychloroquine sur la liste II des « substances vénéneuses » alors qu’elle a été mise sur le marché dès 1949 sans aucun problème à ce jour.

  • L’utilisation de cobayes comme dans le protocole Discovery où l’on aura des patients qui n’auront droit qu’à des soins « standards » c’est-à-dire oxygénation sans médication tandis qu’au CHU d’Angers, sur 1 300 patients, la moitié recevra un placebo. Les labos condamnent donc les gens à une mort certaine dans une quasi-indifférence générale.

  • La réintroduction de l’esclavage avec des étudiants infirmiers à qui l’on demande de prendre des risques et de bosser sans masques, quitte à contaminer leurs proches, pour l’équivalent monétaire d’1 croissant par heure travaillée. 1,40 € brut cela donne 90 centimes d’euros nets : le prix d’un croissant.

  • L’autorisation de donner à des humains, pour cause de pénurie, des médicaments jusqu’ici administrés aux animaux.

  • La pénurie de masques, de gel, de gants, de tests de dépistage qui a provoqué la mort des soignants que l’on a envoyés au front sans le minimum de protection.

                              Et on accepte aussi…

  • Que Décathlon offre des masques de plongée pour faire office de respirateur et de protection faciale dans les hôpitaux. Le système D à l’hôpital, bon sang quelle curée.

  • Que des cagnottes solidaires soient mises en place pour acheter le matériel nécessaire aux hôpitaux… alors que le CICE, c’est un cadeau de 22 milliards €, la suppression de l’ISF 4 milliards et la Flat tax 1,3 milliard €. De ce temps, la Tribune du Monde du 4 avril ose écrire « La crise dans les services de réanimation nous rappelle que nous aurions pu payer plus d’impôts pour mieux les financer, mais nous ne l’avons pas fait. »

  • Que 69 000 lits aient été fermés à l’hôpital en l’espace de 15 ans dont plus de 4 000 rien qu’en la seule année 2018 par Emmanuel Macron sans que cela fasse débat.

  • Que des transports par hélicoptère aient lieu pour désengorger l’hôpital alors que des cliniques privées restent absolument vides et ne sont pas réquisitionnées.

  • Que, d’après Marianne, les experts-médecins des conseils scientifiques chargés d’éclairer le Président pendant la crise sanitaire ont touché 450.000 euros des firmes pharmaceutiques ces cinq dernières années.

Et la liste est sans fin.

Ceci devrait nous interroger. Et si Sibeth n’avait pas qu’une fonction de paratonnerre, si elle n’était pas là pour simplement s’attirer les foudres des citoyens par ses déclarations ineptes ? Et si sa fonction réelle était de dynamiter la fenêtre d’Overton ?

Je commence à penser que c’est le cas. Mais je ne la crois pas assez intelligente pour comprendre son rôle véritable dans l’histoire.

Comme le dira un jour Macron qui aime les mots et l’état d’esprit américain, « elle était expendable » (sic!), à savoir jetable comme un kleenex après usage. Mais de cela elle ne se doute pas.

D’ailleurs, vous voulez mon sentiment ? Macron l’est aussi. C’est aux gueux qu’il appartient de le lui faire savoir.

                                                       Laurence Esbuiée© 4 avril 2020

1https://fr.sott.net/article/35160-Covid-19-12-experts-remettent-en-question-la-necessite-d-un-confinement-mondial